Crestfallen

Quand on arrive en ville

Encore une nuit difficile au sein du camp de l’Enclave. Et un réveil encore plus dur encore.
Comme la dernière fois Jorah défonce la porte de notre chambre pour nous faire lever du lit. Mais cette fois ci il est couvert de sang.
Sans plus attendre, il nous “offre” des sacs à dos, tout aussi maculé que lui, contenant sans aucun doute le propriétaire de tout cette hémoglobine.
En descendant dans la salle de réception, l’esprit dérangé de Jorah forme un nouveau plan; il veut retourner en ville pour se refaire une santé. Il semblerait que la campagne l’est rendu mou, ce qui est sûr c’est que ça l’a pas rendu moins taré.
Jorah renvoie J et Rebecca, nous gardant seulement nous deux pour cette mission : l’accompagner en ville.
Mais pour cela, il doit préparer un plan, car déménager un camp ne se fait pas comme ça. Et pour couronner le tout il compte pillé un autre camp pour laisser sa marque en partant. Malheureusement il jette son dévolu sur The Potes.
En attendant, il nous fait faire un tour du campement sous l’œil d’un de ses subordonné qui risque de connaitre rapidement le même sort que nous.
Après quelques tours des remparts, dans la boue et avec notre sac rempli d’ Eline dans le dos, les camions sont chargé, les esclaves éliminés et tout le monde est prêt à partir.
Sur recommandation de notre gardien, nous montons dans le camion des chiens, affamé, qui se seraient fait un plaisir de nous dévorer si nous n’avions pas sacrifié quelques morceaux de notre défunte camarade.
Le trajet se déroule sans trop d’encombre, seulement 2/3 voyageurs qui rencontrent malheureusement notre route. Puis au bout de quelques heure, la ville. Sans pour autant la voir, à l’arrière de notre camion, nous entendons déjà la symphonie de balle qui vole et de tir dans tous les sens. Et il ne faudra pas attendre longtemps avant que notre convoi ne soit lui aussi la cible de ces rafales.
Après avoir vu le camions de devant et derrière de faire exploser, nous sautons, avec notre gardien, à bas du camion et rentrons dans le premier immeuble se présentant à nous. Poursuivi par nous agresseurs, nous parvenons à leur tendre une embuscade et nous en défaire définitivement.
Une autre lieu, une autre nuit, tout aussi difficile que la précédente…

Comments

jorsca SylvainBodin

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.